Comment créer un jeu vidéo gratuitement – 2ème partie : Développer et faire la promotion de votre jeu

Publié par Éditeur de presse le 09/07/2016 dans Editos

Bienvenue dans la seconde partie de notre série “Comment créer un jeu vidéo gratuitement” ! Nous espérons que la première partie , où nous avons discuté de la manière de décider si vous êtes prêt à faire un jeu vidéo et comment planifier le développement du jeu, vous a paru instructive. (Si vous n’avez pas encore lu cet article, revenez en arrière et lisez-le d’abord. On vous attend.)
Note de l’éditeur : la plupart des liens de cet article est en anglais, j’ai décidé de les laisser car l’équivalent français n’existe pas toujours mais je pense que cela peut quand même être instructif pour certains. Le reste de l’article montre clairement les différentes étapes pour la création d’un jeu vidéo.

Comment créer un jeu vidéo - lutins
Crédit image : Par Chubbs-99 via DeviantArt
-marketing

À ce stade, vous avez décidé que vous êtes prêt à développer votre propre jeu vidéo sur votre temps libre et vous avez terminé le processus de planification de la pré-production. Félicitations ! Continuons et apprenons à créer et développer votre jeu concrètement.

3. Production : réaliser le jeu

Comprendre et développer les mécaniques de jeu

Les mécaniques de jeu sont ce qui rendra votre jeu intéressant à jouer. Elles maintiennent l’envie du joueur de surmonter des obstacles et d’autres défis. Mais les mécaniques de jeu peuvent être la partie la plus difficile de la conception : apprendre au joueur comment naviguer dans votre monde intuitivement tout en le gardant plongé dans l’histoire.

Mécaniques de jeu
Crédit image : Ben Babcock via Flickr

> Vous trouverez ici un tableau sur les mécaniques de jeu de base et la théorie de l’apprentissage (ou apprendre comment les gens apprennent) en anglais.

> Sachez ce qui rend un jeu addictif et comment les mécaniques de jeu affectent le comportement.

Outils de conception de jeu

Nous entrons dans le vif du sujet ! Impatient de jouer avec les outils de conception de jeu ? Voici quelques outils de base (et plus complexes !) pour vous aider à démarrer selon le type de jeu que vous souhaitez créer.

Ébauche de développement de jeu
Crédit image : Par Vancouver Film School via Flickr

> Vous voulez boucler un jeu rapidement sans programmer ? Stencyl vous permet de créer et publier rapidement des jeux sur iPhone, iPad, Android, Flash, Windows et Mac. La version gratuite ne vous permet de publier que sur le web.

> Vous créez un jeu où le joueur choisit son aventure ? Twine est un outil gratuit dédié aux histoires interactives et non-linéaires. Pour un jeu plus sophistiqué, vous pourrez le greffer dans un langage de programmation tel que CSS et JavaScript quand vous serez prêt.

> RPG Maker est une possibilité pour, vous l’avez deviné, les RPG. Aucune programmation n’est nécessaire. Il y a une version d’essai gratuite avant de vous engager à l’acheter.

> Intéressé par la création d’un jeu à défilement horizontal accessible à quiconque dispose d’un accès internet ? HTML5 offre des didacticiels de développement de jeu qui vous permettent d’apprendre comment concevoir et programmer un jeu sur navigateur internet.

> Prêt à vous approprier des outils puissants comme ceux utilisés par les développeurs de jeu professionnels ? Les deux grands moteurs de jeux Unity et Unreal sont téléchargeables gratuitement. Donnez-vous seulement beaucoup de temps pour vous familiariser avec ces outils sophistiqués et détaillés.

> Vous essayez de choisir quel moteur de jeux utiliser ? Unity est généralement recommandé pour les débutants. Si vous êtes déterminé à devenir un développeur de jeux professionnel, Unreal devra figurer sur votre liste d’apprentissage pour l’avenir.

Conception graphique

La plupart des outils de conception de jeux listés ci-dessus contiennent une composante de conception graphique. Cependant, en apprenant les bases de la conception graphique de jeux, vous donnerez un meilleur fini au vôtre. Mais soyez indulgent avec vous-même si vous n’avez pas une formation artistique : il faut parfois des années pour affiner ses compétences de designer graphique.

Conception graphique, rendu artistique en 3D
Crédit image : Par Dave Allen via Flickr

> Rejoignez un forum comme Pixelation pour échanger des notes, recevoir des avis et apprendre auprès de designers graphiques professionnels.

> Le graphisme en 3D est peut-être au-delà des ambitions de votre jeu. Pensez à vous former au pixel art, c’est l’esthétique parfaite pour d’innombrables jeux indépendants.

> Shayna Moon, productrice de jeux, dit que Photoshop a été son outil de conception de jeu le plus important. (Cependant cet outil est payant et requiert un abonnement mensuel). Accédez à de très bons didacticiels sur Photoshop ici.

Bande-son et bruitages

Une bande-son peut vraiment apporter une autre dimension à votre jeu et aider le joueur à s’immerger dans votre histoire. Même si vous n’avez pas la possibilité de créer la musique et les bruitages par vous-même, de nombreuses ressources gratuites sont disponibles pour vous aider.

> IndieGameMusic permet de mettre en relation des développeurs de jeux avec des compositeurs et leur musique gratuitement ou pour un coût modique.

> Incompetech offre de la musique à télécharger sans payer.

> Freesound est une collection de bruitages gratuits à utiliser dans votre jeu.

> SoundBible possède des centaines de bruitages gratuits.

Test du jeu

Épargnez-vous la peine de terminer votre jeu seulement pour le voir planter quand vous essayez de le jouer entièrement : testez votre jeu au fur et à mesure que vous avancez dans le cycle de développement.

Ne comptez pas sur vous-même pour relever les erreurs car avoir travaillé sur le jeu biaise votre jugement. Recrutez des amis et la famille pour essayer votre jeu et obtenir leurs avis. Demandez aussi à diverses personnes de l’essayer, à des gens qui y ont joué auparavant comme à des gens pour qui c’est la première fois. Demandez à un développeur de jeux de vous donner son avis. Tous ces joueurs permettront d’identifier des problèmes qui n’auront pas été relevés par d’autres.

Test de jeu QA
Crédit image : Par Vancouver Film School via Flickr

Pour combien de temps les gens sont-ils intéressés par votre jeu ? Jouent-ils pendant quelques minutes puis abandonnent, ou restent-ils dessus pendant 15 ou 20 minutes ? Quels sont les points où il leur est difficile de progresser ? Comprennent-ils les mécaniques du jeu ? Regardez les autres jouer si vous pouvez être dans la même pièce. Prenez des notes sur ce qui a l’air de fonctionner et sur ce qui ne marche pas.

> Un didacticiel de base pour organiser votre premier test de jeu.

> Creusez plus profondément pour trouver et résoudre les bugs en utilisant cette liste de références sur le Bêta-test.

> Une première approche sur les tenants et aboutissants des tests de jeux.

Vous êtes arrivé jusqu’ici ! Vous êtes presque prêt à publier votre jeu !

4. Post-production : promouvoir et améliorer le jeu

Votre jeu est donc prêt à rencontrer son public ! Félicitations ! Si vous êtes content de votre création, il est temps de la dévoiler.

Publier votre jeu

Personne ne verra votre jeu sans publication. Publier un jeu, c’est en faire un joli paquet à livrer sur le canal que vous avez sélectionné. Choisissez votre plateforme de diffusion avec attention : certaines ont des contrats stricts et prennent une marge importante sur les ventes de votre jeu.

> Vous avez créé un jeu en ligne ? Publiez-le sur votre propre site web ou soumettez-le à un site de distribution comme GamePix qui vous paiera des royalties pour le partage avec ses partenaires de diffusion.

> Spread My Game est un système ouvert pour distribuer votre jeu en ligne.

> Vous avez un jeu qui a été financé et développé avec succès ? Vous répondez peut-être aux critères pour héberger votre jeu sur les plateformes telles que EA Origin ou Steam.

> Certains jeux en ligne et sur mobile peuvent être distribués par Kongregate, qui offre une formule complète avec service client, recettes publicitaires, distribution du jeu, et plus.

> Itch.io est un site tout-en-un pour créer une page personnalisée et distribuer ou vendre votre jeu indépendant.

Faites la promotion de votre jeu

La promotion de votre jeu est facultative mais excellente pour ceux qui veulent mettre le jeu sur le marché. (Et elle est essentielle si vous voulez faire payer votre jeu !)

La plupart des services de diffusion mentionnés ci-dessus incluent la promotion et la distribution. Mais si vous décidez de diffuser votre jeu seul, vous devrez vous-même prendre en charge les aspects de la promotion.

Marketing pour jeux vidéos
Crédit image : Par wlodi via Flickr

> Partagez votre jeu sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.). Demandez à vos amis dans la communauté du jeu vidéo de le partager aussi. Et n’oubliez pas de rester réceptif aux avis. Vous pouvez aussi le promouvoir sur les réseaux sociaux.

> Exposez votre jeu en tant que représentant d’une association. Shayna Moon encourage les développeurs à être actifs dans les clubs de jeux vidéo et à assister aux salons : “En tant que présidente du club de conception de jeux vidéo de mon université, j’ai poussé notre école à être présente sur le stand du Michigan à la GDC. J’ai donc animé le stand pour mon université, Ferris State, en 2012 et 2013. Mon école a continué à être présente à la conférence et nous y avons présenté des jeux d’étudiants, dont le projet sur lequel je travaillais.”

> Référez-vous à une liste de commercialisation de jeu indépendants qui vous permettra d’être exhaustif si vous voulez assurer vous-même la promotion.

> Recrutez des volontaires pour vous aider au service client. Si votre jeu devient aussi populaire que vous l’espérez, vous recevrez des questions et des réactions auxquelles il faudra répondre. C’est difficile de gérer tout cela 24 heures sur 24 si vous travaillez en parallèle.

J’ai fini de développer et de promouvoir mon jeu ! Je fais quoi maintenant ?

Un grand bravo pour tout le chemin parcouru ! Prenez un moment pour souffler et vous féliciter. Mais vous lisez ceci parce que vous avez l’impression de ne pas avoir tout à fait terminé, non ?

> Évaluez ce que vous avez appris pendant le développement et la promotion du jeu. Vos nouvelles compétences peuvent figurer sur votre CV. Réfléchissez également à ce que vous avez plus ou moins aimé, cela vous permettra de décider si vous voulez faire carrière dans le développement de jeux, et si oui, quelle voie choisir.

> Revisitez votre jeu pour y apporter des améliorations. Envisagez de passer le jeu au peigne fin en quête de bugs, de nettoyer les graphismes ou d’améliorer la qualité du son, sur la base des réactions des joueurs.

> Lancez une campagne de financement participatif dans l’optique d’une deuxième version plus aboutie.Vous avez un prototype fonctionnel. Vous êtes maintenant prêt à vous engager sur une vision plus large de votre jeu. Le financement participatif peut vous permettre de monter une équipe et de créer un meilleur jeu à présenter. En revanche, soyez prêt à quitter votre emploi car la recherche de fonds peut vous occuper à temps plein pendant quelques mois.

> Prenez tout ce que vous avez appris de votre premier jeu et créez-en un nouveau.Vous avez peut-être aimé travailler seul, en toute discrétion. Vous avez d’autres idées et vous êtes prêt à commencer quelque chose de nouveau. Foncez !

Et voilà ! Nous espérons que vous avez tiré beaucoup d’enseignements de notre série “Comment créer un jeu vidéo gratuitement” . N’hésitez pas à partager votre jeu indépendant dans les commentaires en bas pour que nous puissions l’essayer. Merci à la productrice de jeux Shayna Moon d’avoir partagé ses expériences pour cette série.

Publié par

Rédiger un commentaire