Secrets de concepteur pour créer des jeux vidéos irrésistibles

Publié par Éditeur de presse le 26/06/2016 dans Editos

Souvenez-vous de la dernière fois où vous avez été complètement absorbé par un jeu. Vous ne pouviez tout simplement plus vous arrêter : ses défis vous poussaient à y revenir constamment, vous vouliez savoir ce qui allait se passer ou alors vous vouliez vraiment gagner vos récompenses.

Ados sur des jeux d'arcade
Photo : Sklathill via Compfight
La prochaine fois que vous vous retrouverez les yeux rivés à votre écran à 4 heures du matin, vous pourrez remercier un concepteur de jeux vidéos. Mais saviez-vous qu’en comprenant ce qui rend un jeu si attirant, vous pourriez aussi influencer autrui dans d’autres domaines, tels que faire acheter un produit à un client ou pousser vos enfants à accomplir des tâches ménagères ?

En lisant ce qui suit, vous découvrirez comment les concepteurs de jeux poussent les joueurs à continuer à jouer et comment vous pouvez appliquer ces principes à d’autres domaines.

Concepteur de jeux vidéos : qu’est-ce que c’est ?

Un concepteur de jeux vidéos crée des jeux addictifs et inoubliables en développant une histoire et en y appliquant une mécanique de jeu. En d’autres termes, le concepteur est là pour rendre les jeux attirants.

Pas besoin d’avoir fait de longues études pour penser comme un concepteur de jeux. Si vous envisagez une carrière en tant que tel, votre candidature sera plus intéressante si vous démontrez que vous allez un peu plus loin que “J’adooore les jeux vidéos”.

Mais la façon de penser des concepteurs de jeux n’intéresse pas uniquement ceux qui veulent créer des jeux vidéos. Bien comprendre la mécanique des jeux peut être utile à tous :

  • aux professeurs qui veulent garder l’attention de leurs élèves
  • aux commerciaux qui veulent ferrer leurs clients
  • aux parents qui veulent que leurs enfants aident aux tâches ménagères

Fondamentalement, concevoir un jeu, c’est concevoir une expérience, trouver une façon de guider le joueur dans un jeu (ou dans un achat ou un cours) du début à la fin parce qu’il en a envie.

Vous voulez motiver les autres ? Vous voulez concevoir un jeu ? Chris Bennett, concepteur de jeux accompli, revient avec des concepts-clés sur sa façon de penser lorsqu’il crée un jeu. Chris crée des jeux depuis des années. Il est le fondateur de Stanford Game Design Thinking Research Group et se consacre à l’amélioration de nos vies via le jeu et en étudiant ce qui attire les joueurs.
Chris fut un moteur pour comprendre les principes et mécanismes qui permettent d’accrocher les joueurs.

Boucles fondamentales : les meilleures amies du concepteur de jeux

Pousser les autres à faire ce que vous voulez qu’ils fassent est plus facile qu’il n’y paraît. Il suffit d’utiliser quelques étapes qu’on répète à l’infini.

C’est en utilisant cette idée de boucle fondamentale que les meilleurs concepteurs de jeu vous accrochent. Une boucle fondamentale est une suite de petites étapes répétées par le joueur car c’est ce qu’il a envie de faire.

Les boucles fondamentales sont extrêmement efficaces pour faire revenir les gens (joueurs, élèves ou clients). Ce sont elles qui vous font regarder les séries Netflix à l’excès, aller voir vos notifications Facebook et acheter toujours la même marque de papier toilette.

 

Comment pousser les joueurs à continuer à jouer

Photo : jsmjr via Compfight cc

Photo : jsmjr via Compfight

Les meilleures boucles fondamentales engagent le joueur dans la durée en le faisant avancer avec juste ce qu’il faut de difficulté pour qu’il reste motivé. Si vous vous arrêtez en cours d’une boucle, il est peu probable que vous y reveniez. Elles fournissent au joueur des informations en temps réel pour qu’il puisse réagir et continuer.

Elles proposent également des récompenses, obtenues rapidement : agissez comme il faut et une récompense vous enverra votre dose de dopamine. Elles aident à réagir et à surpasser les déceptions qui, si elles ne sont pas gérées assez vite, pourraient pousser le joueur à sortir de la boucle fondamentale et à abandonner le jeu.

Voyez les exemples de boucles fondamentales dans les actualités. Michael Phelps, dix-huit fois couronné d’or aux Jeux Olympiques, aurait pu s’arrêter alors qu’il était au sommet après avoir établi des records écrasants en natation. Au lieu de cela, il participa à plus de cinq Olympiades et continue à nager après les victoires, alors qu’il lutte en parallèle contre son addiction à l’alcool.

 

Quatre étapes simples

Alors ? Quelles sont ces étapes pour rendre les autres accros ? L’une des boucles fondamentales les plus utilisées est si simple que tout le monde pourrait être concepteur de jeux :

  1. Évaluer
  2. Choisir
  3. Agir
  4. Récompenser

Et voilà. Vous êtes expert en la matière ! Je plaisante. C’est là que ça se corse : comment utiliser chacune de ces étapes pour motiver suffisamment et donner juste ce qu’il faut de récompense pour que les joueurs aient envie de continuer ?

Conception de jeux : le défi
Photo : BarnImages.com via Compfight cc

Évaluer

Évaluer est l’étape la plus importante. Personne ne veut perdre son temps sur des objectifs impossibles à atteindre. Il faut alors rassembler des informations sur le jeu au tout début, puis à chaque nouveau défi.

“Est-ce que ça va être sympa ?” “Est-ce que je peux gagner ?” “En saurai-je plus sur l’histoire ?” “Si je relève ce défi, qu’ai-je à y gagner ?” “Ai-je envie de continuer ?”

Ces questions sont posées et résolues immédiatement lorsque le joueur prend la décision de continuer. Il ne perd pas son temps à essayer d’atteindre des objectifs irréalisables.

Choisir

Dans le cas où le joueur continue, l’étape suivante consiste pour lui à choisir. Tout le monde aime avoir le choix car cela donne l’impression de maîtriser son destin. Donnez à vos joueurs la possibilité de choisir la façon dont ils veulent continuer. Ils seront ainsi impliqués dans l’étape suivante.

Agir

Après voir fait son choix, le joueur devra agir en conséquence. Ainsi, l’histoire avance et le joueur garde un rôle central. Le fait qu’il soit acteur dans cette démarche est critique pour qu’il reste engagé.

Récompenser

Surprenez le joueur avec des récompenses. Elles sont essentielles pour que le joueur revienne et reste dans la boucle fondamentale.

Deux éléments se combinent ici pour augmenter l’impact : chimie du cerveau et récompenses aléatoires. Lorsque le joueur obtient une récompense, son cerveau reçoit de la dopamine. (Réfléchissez à ce que cela vous fait quand un ami vous envoie un texto sympa). Les récompenses aléatoires prendront votre joueur par surprise et le pousseront à continuer à jouer jusqu’à la prochaine livraison de dopamine. (Réfléchissez à ce que vous ressentez quand ce texto sympa était inattendu).

 

Exemple de boucle fondamentale

Étudions un exemple concret pour illustrer le concept de boucle fondamentale : Chris Bennett était le concepteur en chef de la série de jeux Diner Dash. Dans ce jeu, le joueur (qui s’identifie à une jeune serveuse) peut accumuler plusieurs tâches telles que distribuer des menus ou encaisser des additions.

Capture d'écran de Diner Dash
Bennett a utilisé la boucle fondamentale Évaluer, Choisir, Agir et Récompenser pour faire monter les joueurs dans les différents niveaux. Les joueurs pouvaient évaluer quelles tâches ils voulaient lister, choisir dans ces listes, puis agir. Ces trois premières étapes se succédaient plusieurs fois avant que le joueur ne reçoive une récompense sous forme d’un cadeau aléatoire.

Ces listes de tâches étaient essentielles à l’aptitude à jouer quand on montait en niveau. Elles offraient aux joueurs la possibilité de “faire une pause” en choisissant leur liste de tâches à réaliser.

Comment garder les joueurs dans la boucle

Maintenant que nous en savons plus sur les boucles fondamentales, intéressons-nous aux méthodes pour que le joueur y reste et aille au bout du jeu.

Modèle comportemental de BJ Fogg

Pour qu’il continue à jouer, le joueur doit être actif. En d’autres termes, il doit agir et ne pas se contenter de regarder le monde défiler devant lui. Même regarder Netflix en continu demande un minimum d’engagement, ne serait-ce que pour appuyer sur le bouton “Oui, je regarde toujours” quand il apparaît.

Comment les concepteurs de jeux font-ils pour que les joueurs restent actifs ? Voici une simple équation, formulée par le Docteur BJ Fogg, expert ès modélisation comportementale :

Motivation + Aptitude + Déclencheur = Action

nullmodelecompdefogg
Image tirée de Modèle comportemental de BJ Fogg
Le joueur doit être motivé pour lutter pour avancer et continuer à jouer. Il doit avoir la possibilité de relever les défis qu’on lui propose. Et ce joueur doit disposer d’un déclencheur pour le guider et lui signaler quand il doit agir. Si un seul de ces composants est absent, le joueur s’arrêtera de jouer.

 

Messages positifs

Des encouragements sont essentiels pour conforter le joueur dans ses choix. Les jeux d’arcade traditionnels étaient connus pour leur écran “game over”. Ce que le joueur comprenait comme “Tu as perdu”, un message décourageant et négatif.

Récompenses
Photo : Shenghung Lin via Compfight
Au fil des années, les concepteurs de jeux ont appris que l’utilisation d’un message positif tel que “Essaie encore” plutôt que le classique “Game over” avait plus de chances de pousser le joueur à continuer. Ceci pourrait contribuer à expliquer que les casual games ont tendance à attirer une plus vaste audience : ils sont basés sur la boucle fondamentale classique qui pousse les joueurs à continuer grâce à des messages positifs. C’est essentiel à la survie de ces jeux car leurs règles sont simples et ils ne nécessitent qu’un faible niveau d’engagement, ce qui les rend naturellement plus faciles à abandonner que d’autres jeux, sans message positif, mais avec une boucle fondamentale robuste.

Les jeux hardcore sont plus complexes : ils sont conçus pour un profil spécifique de joueurs qui se créent une véritable identité à travers des défis nécessitant un engagement fort. Autrement dit, même s’ils ont tendance à contenir plus de messages négatifs, on n’abandonne pas facilement les jeux hardcore parce qu’ils font partie intégrante de l’identité publique du joueur.

 

Où les joueurs abandonnent-ils ?

Photo : G A R N E T via Compfight

Photo : G A R N E T via Compfight

Dans le monde de la conception des jeux, voir où les joueurs sortent de la boucle fondamentale et abandonnent est essentiel au succès du jeu. Voici quelques questions qui aident les concepteurs de jeux à cibler les problèmes :

  • Les messages négatifs nuisent-ils à la motivation ? Ré-évaluez les textes et les messages à des moments-clés du jeu qui gagneraient à être plus positifs.
  • Y a-t-il un obstacle trop difficile à surmonter ? Le niveau de cet obstacle est trop élevé par rapport aux capacités du joueur et devrait être simplifié pour qu’il reste certes motivant, mais qu’il soit surmontable.
  • La récompense est-elle suffisante pour rester digne d’intérêt ? La récompense est un déclencheur qui motive le joueur à s’engager. Si elle n’est pas à la hauteur des efforts réalisés, le joueur finira par laisser tomber.

Utilisez l’analyse de données pour cibler et diagnostiquer les éventuels problèmes dans la conception d’un jeu. Des focus groups, des enquêtes auprès d’anciens et de nouveaux joueurs, ainsi que les données de progression en jeu peuvent révéler les zones-clés qui demandent un peu d’effort pour que le joueur soit plus intéressé.

Réfléchissez comme un concepteur de jeux

Voilà ! Maintenant, aspirants concepteurs de jeu (ou commerciaux, professeurs et parents…), vous disposez de quelques outils supplémentaires pour captiver votre public !

Réfléchissez à ce que pourrait être votre boucle fondamentale : quelles sont les étapes simples que va effectuer votre joueur pour continuer à jouer ?

Où les joueurs sont-ils susceptibles de sortir de la boucle fondamentale ? Utilisez le modèle comportemental de BJ Fogg pour comprendre ce qui ne fonctionne pas.

Quand vous jouez vous-même, réfléchissez à la boucle fondamentale. Quelle est-elle ? Demandez-vous si les récompenses que vous obtenez valent les efforts que vous avez déployés et si le jeu vous a bien préparé à surmonter les obstacles grâce à des didacticiels et une difficulté augmentant progressivement.

Il est temps pour vous de sauter le pas entre jouer à un jeu-vidéo et comprendre ses arcanes. Cet article vous a donné quelques éléments de réflexion pour analyser vos propres expériences de jeu.

Publié par

Rédiger un commentaire